a310 zero G

Avion zéro gravité : premier vol réussi !

Le 5 mai dernier a eu lieu un essai du nouvel A-310 Zéro G. L’avion de Novespace, filiale de l’agence spatiale française, a la propriété de simuler l’apesanteur. Il a effectué son premier vol scientifique sans problème.

Qui est Novespace ?

C’est est une filiale de l’agence spatiale européenne ESA. Elle a pour vocation de réaliser des études sur les effets de l’apesanteur en effectuant des vols « Zéro G » depuis l’année 1989. Ce type de vols permettent d’obtenir des situations de micropesanteur durant quelques secondes.

A-310 Zéro G : pour des vols paraboliques

a310 zero G
A310 : avion Zéro G

Ce fut mardi le premier vol parabolique  de son nouvel Airbus A310. Zéro G signifie Zéro Gravité.

Un vol parabolique permet d’obtenir grâce à des manoeuvres spéciales de l’avion des situations où les forces s’annulent à l’intérieur de l’avion. Ainsi, lorsque l’appareil plonge, les passagers se trouvent en apesanteur durant 22 secondes. Répétée plusieurs fois, il est possible d’obtenir 10 minutes d’apesanteur au total.

Le premier vol de l’Airbus A310. Zéro G

40 scientifiques étaient à son bord, dont Jean-François Clervoy, astronaute de l’Agence spatiale européenne et président de Novespace. Il déclare à ce sujet : « Le vol s’est très bien passé. Tout le monde a eu l’impression que c’est plus précis, plus doux et plus facile » comparé à l’Airbus A300.

L’intérêt de ce type de vols et d’avion

Sur 200m², l’A310 Zéro G est un véritable laboratoire volant, autorisant jusqu’à 12 expériences simultanées en vol. Cela permet de se passer des vols orbitaux aux coûts démesurés, surtout pour des recherches à budget limité.

Jean-François Clervoy précise d’ailleurs que ce type de vols Zéro G donnent la possibilité « d’étudier des phénomènes qui existent sur terre, mais qui sont masqués par la force de pesanteur ».

Comment un avion peut simuler l’apesanteur ?

Cet A310 a été spécialement conçu pour ce type de vols.

A la vitesse impressionnante de 810 km/h, l’avion se cabre à un angle de 47°.  La puissance des moteurs est ensuite réduite et l’appareil effectue un plongeon. En « chute libre », les forces s’appliquant à l’avion se trouvent alors annulées.

A-310 Zéro G : pour aller plus loin

http://www.airzerog.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus_A300_ZERO-G

http://www.novespace.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *