Leclerc Drive, le Drive qui monte, qui monte

Leclerc Drive ou plutôt E.Leclerc Drive

Le distributeur affiche un bel enthousiasme pour un mode de distribution en plein développement. La plupart des hypermarchés ont maintenant presque tous leurs propres systèmes de Drive, avec une organisation (livraisons à domicile, retraits en magasins, …), un ciblage, des prestations qui leurs sont propres.

Leclerc Drive veut comme bien souvent faire la course en tête et ne pas prendre le risque de se faire distancer et ainsi répondre aux tendances propulsées par l’e-commerce et par une demande montante de leurs clients.

eleclerc
Leclerc Drive partout en France

Leclerc Drive une forte approche services vers le client.

Pour essayer de s’imposer et de se différencier, Leclerc Drive veut pousser l’image du service et de proximité que l’enseigne a mise en place, notamment avec son site en ligne de comparateur de prix sur lequel elle a beaucoup investi. C’est donc en général plus de 3500 produits différents qui sont proposés, une gamme composée à la fois de  marques nationales et de marques « Repères« . Pas de montant mini de commande, des retraits possibles sur une large plage horaire, allant en général de 9: 00 à 20: 00, du lundi au samedi.

De quoi expliquer la forte croissance des activités drive de Leclerc qui auraient bondi de plus de 70 % sur un an et représenterait environ 5 % du chiffre d’affaires du distributeur.

La concurrence des autres Drives est active

carrefour-drive

Leclerc drive : la concurrence

Toutes les enseignes ou presque sont présentes : Monoprix, Intermarché, Simply Market, Système U, Cora, Chrono, Casino, Auchan,… Et dans ce monde, les deux qui font la course en tête sont, bien entendu, Carrefour Drive qui vient de fêter son deuxième anniversaire, et Leclerc. Leclerc Drive affiche un fort développement et est la première enseigne au niveau national en nombre de Drives implantés. Par contre, si on fait le total des drives dans un même groupe sous divers noms, Leclerc n’est plus qu’en deuxième position derrière Carrefour.

Cela n’empêchera pas Leclerc Drive d’atteindre environ les 400 unités actives sur  le plan national d’ici à la fin de l’année avec des projets de développements dans les mois et les années à venir.

La bataille va être rude, car c’est une façon économique de booster son CA et son implantation en minimisant les investissements lourds en surfaces de vente.

Leclerc Drive en bonne position mais pas seul

Une évolution s’est progressivement mise en place depuis quelques années. D’un côté le consommateur qui a besoin de contact, de voir, de toucher pour acheter et de l’autre celui qui souhaite gagner du temps de l’énergie pour répondre aux exigences de notre environnement tout en exigeant un service et une qualité premium.

L’e-commerce a apporté une réponse dans les produits non périssables, super et hypermarchés, les petits commerces spécialisés peuvent avoir des réponses satisfaisantes pour cette demande du consommateur.

Surfer sur la tendance ne va pas être facile, car le client n’est pas prêt forcément à payer plus cher pour ce mode de distribution et même sans doute moins. A l’optimisation des gammes proposées par les enseignes, larges mais pas trop, profondes, mais de façon raisonnable, réels reflets des gammes de produits porteurs, il faudra travailler sur les temps de préparation, sur la façon de les rendre disponibles et accessibles aux clients. Le travail sur les chaînes logistiques ne fait que commencer.

 Le Drive : un courant fort qui fait des vagues

Une chose est sûre, le consommateur français tout comme son homologue européen, n’aime pas passer son samedi dans la cohue des grandes surfaces ou des petits magasins et le Drive propose une solution séduisante. Les habitudes croissantes de recours au e-Commerce et aux achats en ligne de toutes sortes pousseront les gens et de plus en plus de consommateurs moyens à adopter cette façon de consommer. Le pari est tenable sans prendre de grands risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *