Archives pour l'étiquette mis-en-avant

Occupied : la nouvelle série qui va vous scotcher

La série d’anticipation Occupied diffusée sur Arte se veut audacieuse et a quelques arguments pour convaincre : une réflexion autour du rôle de citoyen et de la passivité, un rythme prenant, une qualité scandinave…


Diffusée le jeudi soir, Occupied est une o-production internationale en dix épisodes imaginée par le maître du polar Jo Nesbø.

Occupied

Pitch de la série Occupied

Et si la Norvège était occupée ? La raison ? La Norvège a décidé dans une période future de tourner la page du pétrole en priorisant les énergies renouvelables. La Russie voisine, avec le soutien de l’Europe, prend le contrôle des champs pétroliers et par extension du pays entier.

Dès lors, une question se pose aux citoyens : rester passifs ou non ?

Jo Nesbo a eu cette idée en s’inspirant de l’histoire familiale durant la Seconde Guerre Mondiale. Les personnages ont alors à choisir entre pragmatisme et idéalisme. Vous le voyez, ce scénario ambitieux ne respecte pas la tendance actuelle des séries où l’histoire d’amour est centrale.

Un tournage marqué par le conflit ukrainien

Le scénario se voulait être réaliste. Il l’a été d’autant plus qu’au début du tournage, le conflit en Ukraine débuta. Bien que cette série soit une fiction, les références à la réalité sont nombreuses.

Une série qui fait débat

Notamment en Norvège bien sûr, où vit une communauté de 70 000 russes. En Russie également, la série et son scénario ne sont guère appréciés et elle a peu de chance d’être diffusée dans ce pays.

La série a pour ambition au delà de divertir le téléspectateur de le faire réfléchir sur ce qu’il ferait dans pareille situation.

Les auteurs font d’ailleurs remarqué de lors des situations d’occupation, la population cherche à éviter le conflit. Une minorité se lève vraiment pour prendre les armes.

Sommes-nous tous prêt pour sauver la liberté ? Même si l’on a un travail, une famille, etc…

Rendez vous sur Arte pour découvrir Occupied.

Maïtena Biraben : dérapage pro-FN dans le Grand Journal ?

lors de l’interview de l’avocat Eric Dupond-Moretti, la présentatrice du Grand journal de Canal+ Maïtena Biraben a tenu des propos très étonnants pour certains.
Ainsi elle a cité par deux fois la notion de « discours de vérité » du parti de Madame Le Pen.

Pour être précis, elle a déclaré que les Français se reconnaissaient dans le « discours du vérité » du FN, « premier parti de France ».

Une polémique inutile ?

Pour l’avocat interviewé, la polémique n’a pas lieu d’être. Selon lui, elle mentionnait la phrase de Laurent Fabius datant des années 80 : « le Front National pose les bonnes questions mais apporte de mauvaises réponses ». l’avocat s’est agacé contre la tendance à monter des polémiques et à cadenasser le langage.

Il n’empêche, cela vient fragiliser un peu plus la situation de la présentatrice qui depuis son arrivée dans l’émission a fait chuter l’audience du programme de 30 % par rapport au score de l’année précédente.

Réaction de Philippe Gildas, ancien présentateur du programme

Interviewé par BFMTV, il n’en revient pas et n’aurait selon lui “jamais fait une connerie comme ça”.

Les propos en vidéos

Maïtena Biraben a-t-elle dérapé hier soir au “Grand Journal” de Canal Plus ? (à partir de 18 minutes)

Interview de Philippe Gildas

Mouvement de foule à la Mecque : plus de 700 morts

Selon un premier bilan dressé à la mi-journée, au moins 717 fidèles seraient morts, et l’on dénombre 863 blessés. cette catastrophe s’est déroulée ce jeudi à la Mecque.


Il s’agit du drame le plus lourd depuis 25 ans au cours du Hadjj, grand pèlerinage des musulmans en Arabie Saoudite qui a lieu tous les ans.

Drame à la Mecque

Ce drame s’est donc passé le jour de la séparation de la fête du sacrifice appelée Aïd-al-Adha. Traditionnellement à cette date, les musulmans doivent immoler un mouton.  A l’échelle de l’événement, il s’agit là du jour le plus dangereux de cette période par rapport à la concentration des sacrifices rituels dans la même zone.

A Mina, à quelques kilomètres du centre de la Mecque se trouvent plusieurs milliers de tentes abritant les pèlerins.

Le drame s’est produit au moment du rituel dit de la lapidation de Satan. Concrètement, les pèlerins sont invités à jeter des cailloux sur 3 stèles de taille différente symbolisant le diable.

D’après un responsable, la catastrophe a été provoquée par un mouvement de foule, entre de flux de pèlerins venant en sens opposé. Le drame s’est produit sur une voie bitumée, là où les milliers de tentes blanches accueillent des pèlerins.

Les autorités des pays ont bien sûr fermer l’accès au lieu du drame.

Les victimes sont de toutes nationalités, si et on ignore pour l’instant si des Français ont péri dans ce drame.

Pour tenter de porter secours, plus de 200 ambulances et 4000 secouristes sont sur place. Des hélicoptères et 4 hôpitaux ont été réquisitionnés.

Ce drame intervient quelques jours après la chute d’une rue sur une mosquée de la ville faisant plus d’une centaine de morts.

En 2006, 364 pèlerins avaient succombé suite à une bousculade à Mina.

Vidéo : images du drame et des secours

Pôle emploi va tenter de suivre des ex-chômeurs de longue durée

Pôle emploi va tenter de suivre des ex-chômeurs de longue durée en expérimentant à partir de novembre un dispositif d’accompagnement des personnes retrouvant un travail.

L’objectif de Pôle Emploi est d’éviter que leur embauche ne soit pas concluante.

La prestation intitulée « Suivi dans l’emploi »  est selon un document transmis aux syndicats  un dispositif pour les demandeurs d’emploi de longue durée ainsi que  pour les personnes sortant de dispositif d’insertion, signant un CDI ou un CDD d’une durée au moins égale à 6 mois.

D’après le document, ce suivi s’effectuera sur 3 mois pendant lesquels un interlocuteur unique accompagnera l’employeur et son nouveau salarié. Il effectuera un diagnostic selon les termes du document de son intégration dans l’entreprise et pourra intervenir en cas de signaux de fragilité de ce processus.

Le suivi dans l’emploi  va être expérimenté

Cette phase d’expérimentation va solliciter au mieux 50 conseillers expérimentés, sélectionnés pour leur capacité à gérer des publics en difficulté notamment.

Cette expérimentation touchera seulement  8000 bénéficiaires en Île-de-France mais aussi dans la région de Lyon, Toulouse et Marseille.  Les résidents des quartiers prioritaires et les entreprises de moins de 50 salariés bénéficieront d’un suivi renforcé.

Celui-ci peut être délégué à des structures d’insertion sur prescription de Pôle Emploi.

Fin juin 2016,  ce dispositif arrivera à son terme et un bilan qualitatif quantitatif et financier devra être remis aux partenaires sociaux à la fin de l’année 2016.

Le chômage de longue durée, ce fléau

Celui-ci a véritablement explosé depuis 2008.  D’ailleurs,  fin juillet, on peut compter 2,39 millions  de demandeurs d’emploi de plus d’un an, soit +144 % en 7 ans.


Pour ceux qui ne connaissent pas, jetez un œil à une nouvelle plateforme d’emploi : jobs.place, agrégeant des offres de divers sites d’emploi.

Panne mondiale de Skype

Contrairement à un premier diagnostic,  la panne semble être plus important que prévue pour les ingénieurs de Skype. Certains utilisateurs seraient d’ailleurs coupés du monde. bien entendu, le support de Skype travaille d’arrache-pied pour que le service soit opérationnel rapidement.


Partout dans le monde, les gens ne peuvent plus accéder à leur statut, à leur contact et à la fonctionnalité d’appels.

Le service semble disponible depuis un navigateur Internet en se rendant sur le service Outlook.com.

Skype vient de mettre en ligne  l’outil Skype Translator, qui sera bientôt inséré  dans la version de Skype pour Windows..  À l’heure actuelle, cette nouvelle fonction gère les langues anglaises, espagnoles, italiennes et chinoises  notamment.

Emploi: les petites annonces peu efficaces ?

Selon le Centre d’étude de l’emploi dans un rapport dévoilé par Les Echos, rechercher un emploi en consultant les petites annonces serait peu efficace.

7% des demandeurs d’emploi ont trouvé un emploi via les petites annonces

80 % des chercheurs d’emploi déclarent avoir consulté les annonces sur Internet ou dans la presse. Or, peu de personnes trouvent finalement un poste par ce biais. Cette tendance est d’ailleurs stable au cours des 10 dernières années étudiées.

Beaucoup d’annonces sont consultées, mais finalement peu de candidats se déclarent.

Il serait un chômeur sur 2 répondra au moins une annonce. Cela s’explique par une auto exclusion des publiques les plus sensibles au chômage.

Quels sont les leviers les plus concluants pour trouver un emploi ?

D’après cette étude, les candidatures spontanées représentent près de la moitié des embauches. La sollicitation de son carnet d’adresse personnelle ou professionnelle, appelé autrement piston, représente plus du quart des candidatures.

Dans ce cas, est-il toujours intéressant de consulter des offres d’emploi ?

Le passage par une annonce d’offre d’emploi est un réflexe pour les entreprises souhaitant recruter des profils spécifiques.
Pour des postes plus généralistes, il est clair que le recruteur cherchera d’abord par le biais du réseau interne et externe, avant de dépenser du temps et de l’argent à mettre en ligne une annonce.

Annonces d’offres d’emploi : de nouvelles solutions sont apportées par des sites internet spécialisés

Site d'emploi jobs.place
Lancement du site d’emploi jobs.place

Il existe une multitude de sites d’offres d’emploi. Le recruteur comme le candidat peut se perdre dans cette jungle.

Des initiatives apparaissent pour faciliter les recrutements.
Notons par exemple le lancement du site jobs.place, site d’emploi français qui agrège des offres provenant de différents sites d’emploi. la navigation se fait ensuite soit par le moteur de recherche interne soit pas des catégories correspondant à des régions, à des métiers ou à des secteurs d’activité.

Elections en Ukraine : à Donetsk, une organisation du scrutin difficile à mettre en plaace

Des élections présidentielles prévues dimanche

Le gouvernement de Kiev souhaite organiser un scrutin sur l’ensemble du pays, de sorte que tous les Ukrainiens puissent voter à la présidentielle, dimanche, y compris dans les zones tenues par les séparatistes.
Or, les pro-russes perturbent les préparatifs.

Elections en Ukraine : à Donetsk, l’impossible organisation du scrutin


Elections en Ukraine : à Donetsk, l'impossible… par francetvinfo

Des Femen perturbent un salon musulman

À Pontoise dans le Val-d’Oise avait lieu un salon consacré à la femme musulmane. Deux Femen ont alors fait irruption sur scène en prononçant des slogans puis se sont fait jeter puis frappés à coups de pieds par une quinzaine d’hommes.
Ces deux jeunes femmes de 25 ans et 31 ans sont originaires d’Algérie et de Tunisie.
Sur la scène, deux imams parlaient de thèmes du type « faut-il battre sa femme ou non ? ».
Torse nue, elles montraient des slogans dessinés « Personne ne me soumet, personne ne me possède, je suis mon propre prophète »


Des Femen font irruption dans un salon musulman par Linsolitetv