La sortie des plateformes DevOps intégrées

Par l’absorption de startups et de rachats, le monde DevOps se reconstruit et de nouvelles plateformes intégrées sortes afin de se départir un bon nombre d’outils durs à maintenir.

 

Microsoft a racheté GitHub… Atlassian a racheté AgileCraft… JFrog a absorbé Shippable… Oracle a absorbé Wercker… Idera a fait de même avec Travis CI. Il y a juste quelque jours, CloudBees  a acheté le spécialiste de l’automatisation Electric Cloud juste avoir engloutie CodeShip l’an passé. Le Forrester voit dans ces renforcements sur le marché des outils de déploiement et de continuous delivery de grande chance d’un retour vers les grandes plateformes intégrées d’industrialisation logicielle.

Dans une publication nommée, “The Rise, Fall, And Rise Again Of The Integrated Developer Toolchain”, Forrester pense que toutes ces acquisitions sont la preuve du renouveau des plateformes d’intégration dans l’univers DevOps.

II est indéniable que fulgurante monter en puissance des approches DevOps au sein des entreprises a entrainé une baisse des anciennes plateformes en faveur d’un assemblage à la main de solution « Best of Breed » généralement open source et soutenue par beaucoup de startups.

Un point de vue qui entraine une complexité intrinsèque qui a de toute évidence un prix. Dans son constat « Cloud-based DevOps are Ripening Quickly » (littéralement : les outils DevOps dans le cloud gagnent rapidement en maturité), Forrester remarque que cette difficulté favorise le développement de solutions plus intégrées et hébergées dans le cloud (à l’instar d’Azure DevOps qui ont provoqué la fin de l’ancien Visual Studio Team Server) pour baisser la « DevOps Tax » qu’elle induit. Effectivement, en fonction des analyses du Forrester, cette difficulté contraint les entreprises à consacrer 10% de leurs effectifs de développement à l’entretien de la chaîne d’outils DevOps. Ils remarquent aussi que malgré la propagation des outils dans les chaînes DevOps, la vitesse d’apparition des applications a quand même stagné ces cinq dernières années.

 

Ce grand nombre de solutions, en effet la plupart du temps très ouvertes, mais profondément ponctuelles et ultraspécialisées, est maintenant insoutenable. Le point de vue « Best Of Breed » s’explique jusqu’à maintenant par l’immaturité du monde DevOps et des outils qui le font. Mais actuellement, ce n’est plus la vérité. Les outils ont progressé en stabilité, en richesse fonctionnelle et en maturité. Le Forrester peut ainsi voir une demande en hausse des entreprises pour des suites DevOps plus intégrées, uniformes et logiques, demandant moins d’expertises individuelles.

 

D’après les dires de Forrester, « le temps est maintenant venu de disposer de chaînes d’outils complets CI/CD (intégration continue/ livraison continue) qui fournissent une base fonctionnelle commune sur laquelle se construira toute l’automatisation. Qu’il s’agisse d’outils de débogage en direct, de processus de publication basés sur une intelligence artificielle, de générateurs de tests automatisés ou d’outils de gestion de flux de valeur, ils ont tous besoin de cette base pour créer de la valeur ».

Source : The rise, fall and rise again of the Integrated Developer Toolchain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.